En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Forum » Europe » Hommage à l'Ukraine
 

Calendrier

Nos activités

Vidéos Membres

Revues gratuites

Les collections

Ephéméride

Lundi 15 Août 2022

Aujourd'hui :
Assomption


C'était aussi un 15 Août
1947

L'Angleterre accorde à l'Inde et au Pakistan leur indépendance.


Né(e) un 15 Août 1972

Ben Affleck

Nouveautés du site

(depuis 14 jours)
Calendrier
Articles
Blog
Télécharger
Forum
05/08/2022 : R3270 - Bonjour...
04/08/2022 : R3361 - Bonjour...
Calendrier
Articles
Blog
Télécharger
Forum
05/08/2022 : R3270 - Bonjour...
04/08/2022 : R3361 - Bonjour...

Visiteurs

Map

Forum - Europe - Hommage à l'Ukraine


Nombre de membres 97 membres
Connectés :
 

actif  Sujet n° 3350

le 29/07/2022 # 13:49
par Webmaster

Webmaster

Administrateur


timbre_ukraine.jpg
Ukraine_Ansichtskarten_Krieg.jpg
Ukraine : Le champ sauvage by Jan Sperhake
 
Ils avaient été perdus à jamais pour la civilisation. Avec ces hommes, il n'y avait plus de cohabitation possible. Lorsque la nouvelle de la paix s'est répandue dans les pays allemands en 1648, ce fut une lueur d'espoir longtemps attendue par la population. Mais des dizaines de milliers de mercenaires se trouvaient dans le pays, auxquels une paix, quelle qu'elle soit, n'offrait aucune perspective. Ces troupes recrutées avaient combattu dans les armées des parties en conflit, souvent en changeant de camp. Les objectifs religieux ou politiques ne les touchaien pas. Elles étaient payées pour leurs services et si quelqu'un d'autre proposait plus d'argent, des régiments entiers passaient dans le camp adverse. Sans aucun lien avec les paysans, les bandes de mercenaires s'étaient nourries de la terre, volant, torturant et assassinant sans pitié. Beaucoup d'entre eux n'avaient jamais connu d'autre vie et ne connaissaient aucun autre métier que celui de retrancher et de tuer. Que faire en temps de paix avec ces bandes indisciplinées ?
 
Ukraine: Das Wilde Feld
 
Sie waren für die Zivilisation für immer verloren gewesen. Mit diesen Männern war ein Zusammenleben nicht mehr möglich. Als sich die Nachricht vom Frieden 1648 in den deutschen Ländern verbreitete, war dies ein lang ersehnter Hoffnungsschimmer für die Bevölkerung. Doch im Land befanden sich Zehntausende von Söldnern, denen ein wie auch immer gearteter Frieden keine Perspektive bot. Diese rekrutierten Truppen hatten in den Armeen der Konfliktparteien gekämpft und dabei oftmals die Seiten gewechselt. Religiöse oder politische Ziele berührten sie nicht. Sie wurden für ihre Dienste bezahlt, und wenn jemand anderes mehr Geld bot, liefen ganze Regimenter zur Gegenseite über. Ohne jegliche Verbindung zu den Bauern ernährten sich die Söldnerbanden von der Erde, raubten, folterten und mordeten erbarmungslos. Viele von ihnen hatten nie ein anderes Leben gekannt und kannten keinen anderen Beruf als den des Verschanzens und Tötens. Was sollte man in Friedenszeiten mit diesen undisziplinierten Banden tun?
 
 
Ukraine: The Wild Field
 
They were lost to civilization forever. With these men there was no more coexistence. When the news of peace rushed through the German lands in 1648, it was a long awaited ray of hope for the population. But there were tens of thousands of mercenaries in the country, for whom peace of any kind offered no prospects. These recruited troops had fought in the armies of the conflicting parties, often on alternating sides. Religious or political goals did not affect them. They were paid for their services, and if someone else offered more money, entire regiments switched to the opposing camp. Without any ties to the peasants, the mercenary bands had fed off the land, robbing, torturing and murdering without mercy. Many had never known any other life and knew no craft except to snipe and kill. What was to be done with these rampant bands in peacetime?
 
Ukraine_Ansichtskarten_Krieg_rurikiden.jpg
Sous les souverains rurikides, les Rus, descendants des Vikings suédois, ont étendu leur zone d'influence jusqu'à Kiev et loin dans les steppes d'Ukraine.
Unter den Rurikiden-Herrschern dehnten die von schwedischen Wikingern abstammenden Rus ihr Einflussgebiet bis nach Kiew und weit in die Steppen der Ukraine aus.
Under the Rurikid rulers, the Rus, descended from Swedish Vikings, extended their sphere of influence to Kiev and far into the steppes of Ukraine.
Le champ sauvage
 
Il y avait un endroit où l'on avait besoin de ces redoutables guerriers. Loin à l'est, là où le Dniepr se précipitait en un large fleuve vers la mer Noire, se trouvait le "Champ sauvage". Ce paysage de steppes avait été pendant des millénaires la porte d'entrée des peuples nomades d'Asie centrale. D'immenses cortèges d'hommes s'y arrêtaient régulièrement avant de se tourner vers l'ouest ou de s'installer, pour être bientôt dépassés ou emportés par un nouveau fleuve. C'était l'ancien pays des Scythes et des Sarmates, traversé par les Huns, les Avars, les Bulgares, les Hongrois, les Petchenègues et les Coumans. À partir du milieu du 13e siècle, elle a fait partie de l'empire mongol de la Horde d'or, et au 16e siècle, du khanat des Tatars de Crimée. Bien que cette région soit d'une fertilité unique, aucune grande ville ne s'y était développée. Et pourtant, des gens y vivaient. Parmi les groupes de Tatars errants s'étaient installés des paysans farouches qui avaient fui leurs maîtres polonais et russes et avaient adopté le mode de vie semi-nomade de la région : les Cosaques.
 

Das Wilde Feld
 
Es gab einen Ort, an dem diese furchtbaren Krieger gebraucht wurden. Weit im Osten, wo der Dnjepr in breitem Strom dem Schwarzen Meer entgegeneilte, lag das „Wilde Feld“. Diese Steppenlandschaft war seit Jahrtausenden Einfallstor nomadischer Völker aus Zentralasien gewesen. Immer wieder machten dort gewaltige Menschenzüge Station, bevor sie sich weiter nach Westen wandten oder sich niederließen, um bald darauf von einem neuen Strom überrannt oder mitgerissen zu werden. Es war das alte Land der Skythen und Sarmaten, durch das Hunnen, Awaren, Bulgaren, Ungarn, Petschenegen und Kumanen gezogen waren. Ab Mitte des 13. Jahrhunderts gehörte es zum Mongolenreich der Goldenen Horde, im 16. Jahrhundert zum Khanat der Krimtataren. Obwohl der Landstrich von einzigartiger Fruchtbarkeit war, hatten sich dort keine großen Städte entwickelt. Und doch lebten dort Menschen. Zwischen den umherziehenden Tatarengruppen hatten sich wehrhafte Bauern angesiedelt, die vor ihren polnischen und russischen Herren geflohen waren und die halbnomadische Lebensweise der Region angenommen hatten: die Kosaken.
 

The Wild Field
 
There was a place where these terrible warriors were needed. Far to the east, where the Dnieper River rushed in a wide stream toward the Black Sea, lay the "Wild Field". This steppe landscape had been the gateway of nomadic peoples from Central Asia for thousands of years. Again and again, huge human trains stopped there before turning further west or settling down, only to be overrun or swept away by a new stream soon after. It was the ancient land of the Scythians and Sarmatians, through which Huns, Avars, Bulgarians, Hungarians, Pechenegs and Cumans had passed. From the middle of the 13th century it belonged to the Mongol Empire of the Golden Horde, and in the 16th century to the Khanate of the Crimean Tatars. Although the land was of unique fertility, no large cities had developed there. And yet people lived there. Among the wandering Tartar groups had settled defensible peasants who had fled from their Polish and Russian masters and adopted the semi-nomadic way of life of the region: the Cossacks.
 
Ukraine_Ansichtskarten_Krieg_Fluegelhusaren.jpg
Lorsque l'empire tsariste fut secoué par des luttes de pouvoir, les fameux hussards ailés polonais s'avancèrent vers l'est et conquirent même la capitale, Moscou, en 1605.
Als das Zarenreich von Machtkämpfen erschüttert wurde, stießen die berühmten polnischen Flügelhusaren nach Osten vor und eroberten 1605 sogar die Hauptstadt Moskau.
When the tsardom was shaken by power struggles, the famous Polish winged hussars advanced eastward and even captured the capital Moscow in 1605.
  
Les Cosaques de Zaporogue
 
En aval des rapides du Dniepr s'était formé ce que l'on appelle un "foyer", une confédération de tous les Cosaques ressemblant à un Etat : le Sitch zaporogue. Mais c'est justement dans cette région que la puissante Pologne-Lituanie avait étendu sa domination à l'apogée de son expansion. Au début, les Cosaques, sûrs d'eux, étaient respectés par les Polonais et payés pour défendre le Champ sauvage contre les Tatars de Crimée. Mais lorsque la puissante noblesse polonaise s'apprêta à retirer leurs privilèges aux Cosaques, une révolte éclata et le Champ sauvage fut mis à feu et à sang.
 

Die Saporoger Kosaken
 
Unterhalb der Stromschnellen des Dnjepr hatte sich ein sogenannter „Herd“ gebildet, ein staatsähnlicher Bund aller Kosaken: der Saporoger Sitsch. Doch ausgerechnet in dieses Gebiet hatte das mächtige Polen–Litauen auf dem Höhepunkt seiner Expansion seinen Herrschaftsbereich ausgedehnt. Die selbstbewussten Kosaken wurden anfangs von den Polen respektiert und für ihre Verteidigung des Wilden Feldes gegen die Krimtataren auch bezahlt. Doch als der mächtige polnische Adel sich anschickte, den Kosaken ihre Privilegien abzuerkennen, kam es zu einem Aufstand, der das Wilde Feld in Flammen setzte.
 

The Zaporozhian Cossacks
 
Below the rapids of the Dnieper a so-called "hearth" had formed, a state-like federation of all Cossacks: the Zaporog Sitsch. But it was into this area that the powerful Poland-Lithuania had extended its domain at the height of its expansion. The self-confident Cossacks were initially respected by the Poles and also paid for their defense of the Wild Field against the Crimean Tatars. But when the powerful Polish nobility prepared to deny the Cossacks their privileges, an uprising broke out and set the Wild Field ablaze.
 
Ukraine_Ansichtskarten_Krieg_tataren.jpg
Les Tatars de Crimée étaient les derniers successeurs des hordes mongoles de Gengis Khan. Cette carte postale montre un homme en costume traditionnel tatar.
Die Tataren der Krim waren die letzten Nachfolger von Dschingis Khans mongolischen Horden. Diese Postkarte zeigt einen Mann in traditioneller tatarischer Tracht.
The Tatars of the Crimea were the last successors of Genghis Khan's Mongol hordes. This postcard shows a man in traditional Tatar costume.
  
La révolte de Khmelnytskyj
 
Sous la direction de l'hetman Bohdan Khmelnyzkyj, les Cosaques de Zaporogue ont vaincu plusieurs armées expéditionnaires polonaises. Chmelnyzkyj reçut un soutien considérable de la part du peuple, qui voyait là une chance d'échapper à la domination polonaise. Une armée de la couronne polonaise a été entièrement détruite lorsque les régiments cosaques à la solde ont tué leurs officiers polonais et se sont rangés du côté des insurgés avec les paysans ukrainiens pressés. Les hussards polonais et leurs mercenaires allemands ont été entièrement abattus. L'armée suivante n'a pas connu un meilleur sort. La Pologne avait à nouveau recruté de nombreux Allemands que leurs souverains étaient trop heureux de voir partir au loin. Une fois de plus, l'armée, épuisée par des marches interminables, s'est retrouvée dans une steppe sans fin, infestée par les Cosaques, auxquels les Tatars de Crimée s'étaient entre-temps joints.
 

Der Chmelnyzkyj-Aufstand
 
Unter dem Hetman Bohdan Chmelnyzkyj überwältigten die Saporoger Kosaken mehrere Expeditionsheere der Polen. Dabei erhielt Chmelnyzkyj überwältigenden Zulauf aus dem Volk, das seine Chance sah, der polnischen Herrschaft zu entkommen. Ein Heer der polnischen Krone wurde komplett vernichtet, als die im Sold stehenden Kosakenregimenter ihre polnischen Offiziere erschlugen und sich zusammen mit den gepressten ukrainischen Bauern auf die Seite der Aufständischen schlugen. Die Husaren der Polen und ihre deutschen Söldner wurden restlos niedergemacht. Auch dem nächsten Heer erging es nicht besser. Wieder hatte Polen zahlreiche Deutsche rekrutiert, die von ihren Landesherren nur zu gern in die Ferne entlassen worden waren. Wieder endete der von endlosen Märschen erschöpfte Heereszug in der endlosen Steppe, heimgesucht von den Kosaken, denen sich mittlerweile die Krimtataren angeschlossen hatten.
 

The Khmelnytsky Uprising
 
Under the hetman Bohdan Khmelnytskyj, the Zaporozhian Cossacks overwhelmed several expeditionary armies of the Poles. In the process, Khmelnytskyi received overwhelming support from the people, who saw his chance to escape Polish rule. An army of the Polish crown was completely annihilated when the Cossack regiments in the pay slew their Polish officers and sided with the pressed Ukrainian peasants. The Polish hussars and their German mercenaries were completely cut down. The next army did not fare any better. Again Poland had recruited numerous Germans, who were only too happy to be dismissed by their sovereigns. Again the army, exhausted by endless marches, ended up in the endless steppe, beset by the Cossacks, who in the meantime had been joined by the Crimean Tatars.

 
 
Armées disparues
 
Dans la perception contemporaine de l'Ouest, le Champ sauvage est devenu un lieu sinistre. Des milliers de soldats marchèrent dans la steppe pour ne plus jamais en revenir. La révolte de Khmelnytskyj coûta encore d'innombrables vies humaines avant que les Polonais ne parviennent à libérer les Tatars de leur alliance avec les Cosaques. Khmelnytskyj reçut alors le soutien de la Russie, mais la guerre des steppes semblait s'étendre de plus en plus. Au nord, la Suède vit l'opportunité de s'emparer de la Pologne, ce qui poussa Varsovie à s'allier aux Tatars et à la Russie. Dans l'historiographie polonaise, on parle également des "guerres du déluge sanglant". Finalement, les grandes puissances ont conclu une paix fragile, mais le pays des Cosaques a été divisé. A l'ouest du Dniepr, il tomba sous la domination polonaise, à l'est sous celle de la Russie. La "paix perpétuelle" de 1686 n'a pas duré éternellement, mais les habitants de l'Ukraine n'ont jamais abandonné l'espoir d'une souveraineté étatique.
 

Verschwundene Armeen
 
In der zeitgenössischen Wahrnehmung des Westens wurde das Wilde Feld zu einem unheimlichen Ort. Tausende Soldaten marschierten in die Steppe, um niemals wieder zurückzukehren. Der Chmelnyzkyj-Aufstand kostete noch zahllose Menschenleben, bevor es den Polen gelang, die Tataren aus der Allianz mit den Kosaken zu lösen. Chmelnyzkyj erhielt nun Unterstützung von Russland, doch schien der Steppenkrieg immer weitere Kreise zu schlagen. Im Norden sah Schweden die Gelegenheit, sich Polens zu bemächtigen, worauf sich Warschau mit den Tataren und Russland verbündete. In der polnischen Geschichtsschreibung spricht man auch von den „Kriegen der blutigen Sintflut“. Schlussendlich einigten sich die Großmächte auf einen fragilen Frieden, das Land der Kosaken aber wurde aufgeteilt. Westlich des Dnjepr fiel es unter polnische Oberherrschaft, östlich davon unter russische. Der „Ewige Frieden“ von 1686 hielt indessen nicht ewig, aber die Bewohner der Ukraine gaben die Hoffnung auf staatliche Souveränität nie auf.
 

Disappeared armies
 
In contemporary perceptions of the West, the Wild Field became an eerie place. Thousands of soldiers marched to the steppe, never to return. The Khmelnytskyi Uprising cost countless more lives before the Poles managed to break the Tatars out of the alliance with the Cossacks. Khmelnytskyi now received support from Russia, but the Steppe War seemed to be spreading further and further. In the north, Sweden saw an opportunity to seize Poland, whereupon Warsaw allied itself with the Tatars and Russia. In Polish historiography, one also speaks of the "Wars of the Bloody Deluge". Finally, the great powers agreed on a fragile peace, but the land of the Cossacks was divided. West of the Dnieper it fell under Polish suzerainty, east of it under Russian. Meanwhile, the "Eternal Peace" of 1686 did not last forever, but the inhabitants of Ukraine never gave up hope for state sovereignty.
 
Source : Briefmarken Spiegel
 
Poster une réponse Haut  
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message
Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter  
Catégories de discussion  Forum  



Informations légales

Vous êtes sur le site officiel du Club Philatélique et Cartophile de Truchtersheim.
Association inscrite au registre des associations du Tribunal d'Instance de SAVERNE (droit local 1900).
 
Les conditions d'utilisation du site.
Les utilisateurs du présent site sont tenus de respecter les dispositions de la loi relative à l'Informatique, aux fichiers et aux libertés, dont la violation est passible de sanctions pénales. Ils doivent notamment s'abstenir, s'agissant des informations nominatives auxquelles ils accèdent, de toute collecte, de toute utilisation détournée, et d'une manière générale, de tout acte susceptible de porter atteinte à la vie privée ou à la réputation des personnes. Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. CNIL - Dispense n° 6 - Délibération n° 2005-284 du 22 novembre 2005 décidant la dispense de déclaration des sites web diffusant ou collectant des données à caractère personnel mis en œuvre par des particuliers dans le cadre d'une activité exclusivement personnelle.
   
Remarque importante:
Pour devenir membre sur le site des philatélistes de Truchtersheim, il y a une condition. Il faut être membre du Club Philatélique et Cartophile de Truchtersheim. Exceptionnellement, vous pouvez vous inscrire en tant que membre du Forum, toute autre demande sera refusée, si vous voulez y adhérer cliquer ici:
                                                                                                                                                                                     stelecharger_70854.gif
firefox.png
Si vous avez des problèmes d'affichage sous Internet Explorer 11.
Je vous conseille d'utiliser Firefox de Mozilla.

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  1801669 visiteurs
  42 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 97 membres
Connectés :
membresWebmaster

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
6 Abonnés
Vous êtes ici :   Accueil » Forum » Europe » Hommage à l'Ukraine
 
 
. . : : Le site du Club Philatélique et Cartophile de Truchtersheim : : . . 
( www.philatelietruchtersheim.fr ) est hébergé sur un serveur OVH